Imprimé depuis le site Archives du Formindep / publié le mercredi 16 novembre 2005

Les Ateliers du Formindep

Les rencontres du Formindep du 1er octobre se sont déroulées sous forme de 3 ateliers que nous vous invitons à prolonger en vous inscrivant sur des listes de diffusion spécifiques.

1 - Atelier Charte

Cet atelier est animé par Philippe FOUCRAS.

Objectif : permettre de définir dans un court document les principes éthiques majeurs du Formindep concernant l’indépendance, dans le contexte démocratique et citoyen où il évolue.

Ce document doit pouvoir être signé par tout un chacun (en particulier les signataires de l’appel) en soutien des actions du Formindep. Il constituera le fondement éthique du Formindep et de ses actions.
Le calendrier proposé doit conduire à ce que la Charte du Formindep soit élaborée pour la fin de l’année 2005.

Pour s’inscrire à l’atelier "Charte", cliquer ICI

2 - Atelier Formations

Cet atelier est animé par Alain WASNIEWSKI.

Promoteur d’une formation indépendante, le Formindep a naturellement sa place dans les dispositifs de formation des professionnels de santé.

- Comment diffuser la réflexion et l’expertise du Formindep sur l’indépendance dans les milieux de la formation ?

- Comment bâtir une formation Formindep à la mise en œuvre des outils de la transparence et de l’indépendance, pour former des cadres du Formindep qui seront présents dans les structures de formation, et pour diffuser cette formation à l’indépendance le plus largement ?

- Dans quel cadre élaborer ces formations, avec quels objectifs pédagogiques, quel contenus, quels moyens ?

C’est une tâche exaltante que d’élaborer une formation à l’indépendance pour les professionnels et les patients.

Le calendrier prévoit de débuter une formation Formindep début 2007.

Pour s’inscrire à l’atelier "Formations", cliquer ICI

3 - Atelier Actions

Cet atelier est animé par Dominique DUPAGNE.

L’objectif des actions Formindep est double :
- Instiller la réflexion sur l’indépendance dans toutes les décisions et activités qui concernent la formation des professionnels.
- Accroître la crédibilité et la visibilité du Formindep.

Pour cela les participants des Rencontres ont décidé que seraient poursuivies les interventions conjoncturelles du Formindep en fonction de l’actualité et des priorités définies par le collectif. Mais également de développer des campagnes Formindep fortes, durables, structurées et permettant d’identifier le Formindep dans le paysage médical et médiatique.

Pour 2006, deux pistes d’action ont été dégagées et le but de cet atelier sera de les mettre en place et de les développer (stratégie, campagne media, lobbying, financement, contacts associatifs, etc...)

Première action : l’application de l’article 26 de la loi sur les droits des malades (4 mars 2002) qui oblige les professionnels de santé intervenant dans les medias grand public à déclarer leurs conflits d’intérêts. Les décrets d’application de cet article ne sont, comme par hasard, jamais parus. Le Formindep demandera également l’application de cet article aux media professionnels.

Seconde action : L’ "année Alzheimer". Mettre en évidence tout au long d’une année les conflits d’intérêts d’organismes et de professionnels promouvant des traitements médicamenteux peu voire non efficaces concernant la maladie d’Alzheimer. Mettre en évidence les conséquences délétères de ces campagnes sur la prise en charge des patients.

Le calendrier doit aboutir au lancement officiel de ces campagnes en mars 2006.

Pour s’inscrire à l’atelier "Action", cliquer ICI

4 - Principes d’organisation

Trois listes de diffusion, concernant chacune un atelier, sont donc créées.

Chaque membre du Formindep est invité à s’y inscrire dès maintenant en envoyant un mail même vide aux adresses ci-dessus puis en activant le lien de confirmation qui sera envoyé par Yahoo, ou bien en se manifestant directement auprès de l’animateur de l’atelier.

On peut bien entendu s’inscrire à plusieurs ateliers.

Evidemment les participants aux ateliers initiaux des Rencontres sont invités à s’inscrire dans leurs ateliers de départ, si ce n’est déjà fait.

Vous serez régulièrement informés sur la liste Formindep de l’évolution des travaux.

En même temps que ces projets, la réflexion avance sur leur financement. Aussi bien pour les projets eux-mêmes que pour la rémunération de ceux qui y participeront de manière significative.

Les Rencontres du Formindep ont montré que les conditions étaient réunies pour que le Formindep passe à ce nouveau stade de son développement.

Dans un éditorial de mai 2004, j’écrivais : " le Formindep c’est du sérieux ".

Le temps est venu que chaque membre du Formindep prenne conscience de cette réalité, et de la responsabilité qui lui incombe personnellement pour y contribuer.

Si nous sommes présents là, bavards ou silencieux, actifs ou observateurs, c’est parce que nous sommes persuadés que la promotion de l’indépendance est un élément indispensable et incontournable de la qualité de la formation des professionnels et donc de la qualité des soins aux patients.

Si nous sommes présents là, c’est parce que nous sommes persuadés que le Formindep est l’instrument privilégié de ce combat.

Si nous sommes présents là, c’est parce que nous savons que l’action du Formindep pour l’indépendance de la formation se comptera in fine en patients moins malades et en vies épargnées, de la même façon que l’information sous influence se décline en surcroît de maladies et de décès.

Si nous sommes présents là, c’est parce que nous avons conscience que, dans l’environnement de rationnement des soins qui se profile avec les conséquences que nous savons, l’action du Formindep peut être déterminante pour orienter la réflexion actuelle sur l’avenir du système de santé vers les vraies questions et les vraies réponses.

Si nous sommes présents là, c’est que nous sommes convaincus et militants de ces réalités-là. Sinon, nous devons nous interroger sur notre présence.

Le Formindep c’est donc du sérieux.

Le moment est venu pour chaque "Formindepien" de faire sienne cette réalité.

La participation du plus grand nombre à ces ateliers, selon les envies, les compétences, le temps disponible - que je sais précieux - de chacun, sera le signe que les mots ont du sens, que notre combat pour l’indépendance de la formation, derrière lequel transparaît celui du droit à des soins de qualité dans le respect dû à tout homme dans le cadre démocratique, que ce combat vaut la peine qu’on s’y consacre.

Amitiés à tous.