Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Actualités
Imprimer Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
dimanche 6 mars 2011

le Formindep aux Assises du Médicament

Pari réussi : MERCI aux donateurs !

un soutien exceptionnel

En moins de deux semaines, l’appel aux dons lancé par le Formindep pour permettre sa participation aux Assises du Médicament a été réalisé !

L’objectif des 9 600 euros pour financer et indemniser la participation du Formindep à deux groupes de travail de ces Assises a été atteint et dépassé.
Plus de 9 800 euros étaient réunis au 4 mars 2011 !

Merci et bravo ! aux quelques 80 donateurs ayant effectué des versements de 10 euros à plus de 1000 euros pour soutenir notre participation, leur participation.

Le Formindep a fait le choix de l’indépendance, et en a pris les moyens, grâce à vous !

La mise en place de ces Assises et le déroulement des premières réunions semble le conforter dans son choix. Nombre d’éléments laissent penser que les jeux sont faits et que le ministère ainsi que certains responsables de groupe de travail ont choisi leur camp. Comme pour l’Afssaps, la HAS, etc., avec les conséquences que l’on sait, les arbitres semblent avoir pris parti : celui des intérêts privés avant l’intérêt général, celui des intérêts marchands avant l’intérêt de la santé publique, celui de la mainmise industrielle avant le contrôle citoyen et démocratique.

Quelques faits :

Depuis la réunion initiale de lancement au 17 février, le nombre des participants liés d’une façon ou d’une autre à l’industrie pharmaceutique n’a cessé de s’accroître, tandis que l’on a dissuadé, au prétexte d’un trop grand nombre de participants, certains des rares acteurs de l’indépendance de participer.
La liste des participants au 1er mars est disponible .
Avant même de prendre connaissance des déclarations d’intérêts des participants, les connaisseurs apprécieront la proportion des participants envoyés par les firmes ou liés à elles.

L’organisation de ces Assises se fait apparemment dans la précipitation et l’improvisation, favorisant ceux à qui leur employeur ou leur institution leur accorde la disponibilité nécessaire. Ainsi une participante indépendante des firmes a reçu la convocation pour le groupe où elle était inscrite à 21 h 15 l’avant veille de la date prévue. Comment se libérer venant du sud de la France compte tenu de ses autres obligations ? Impossible évidemment. Et hop !... Un "opposant" de moins...

Pour le groupe 4 sur l’information du médicament, où est inscrit le Formindep, la première réunion doit avoir lieu le mardi 8 mars. Malgré un courriel et deux coups de fil, toujours pas, au dimanche 6 mars au soir, de convocation officielle, de lieu ni d’horaire précis, encore moins de calendrier des autres réunions du groupe.

La revue Prescrire a demandé officiellement par courrier l’enregistrement et la vidéo retransmission des débats, comme cela se fait pour les missions d’enquête parlementaires sur le Mediator, reprenant en cela les demandes du Formindep. La raison invoquée pour justifier le refus est l’absence de budget pour ces Assises ! Sic !... Le Formindep met gracieusement une caméra vidéo à la disposition des organisateurs des Assises du Médicament.

Par contre, il semble qu’un budget a finalement été trouvé pour indemniser les frais de déplacement des participants non fonctionnaires résidant hors région parisienne (les fonctionnaires sont bien sûr "naturellement" indemnisés par leur institution). Lors de la séance inaugurale, le ministre avait répondu à Dominique Dupagne qu’il n’y avait pas de budget pour cela.
L’argent a été trouvé !
Les membres du Leem, des syndicats médicaux, des firmes pharmaceutiques et autres lobbies pourront ils se faire indemniser de leurs déplacements par l’argent public ? On touche là le comble...
Grâce à vous, le Formindep peut rester libre et c’est tant mieux.
Grâce à vous, le Formindep aura les moyens de rester indépendant et se protégera ainsi de tout risque de conflits d’intérêts, dans le contexte de l’omniprésence des intérêts industriels jusqu’au plus haut sommet de l’État.

Claude Huriet, président du groupe 5 sur la gouvernance des institutions sanitaires, a prévenu lors de la séance d’ouverture du 2 mars : ce sont des Assises, mais pas un procès d’assises... Tout doit se passer dans le consensus et la bonne volonté, entre gens de bonne compagnie. Pas de table rase du passé, tout va très bien madame la marquise, alors que les écuries brûlent, aménageons les sorties de secours. La liste des participants au groupe 5 en témoigne ainsi que les programmes des réunions à venir : aménager la transparence, voir jusqu’où elle est acceptable. Mais évidemment, l’indépendance non, hors programme !

De plus, pour l’ensemble des groupes, le rapport des réunions et le rapport de synthèse n’identifieront pas l’origine des propositions. Celles-ci seront prises en compte en précisant le caractère minoritaire ou majoritaire de ceux qui les défendent. Théoriquement toutes les propositions qu’elles soient convergentes ou divergentes devront apparaître, mais il n’y aura pas de "verbatim" des réunions.

Ainsi tout pourra continuer, "en toute transparence", alors que le Formindep le rappelle et le démontre : [1]
seule l’indépendance des experts vis-à-vis des intérêts des firmes, est garante de décisions dans le seul intérêt général. La toute puissante mono-expertise pharmaceutico-industrielle a fait la preuve de son incompétence voire de sa dangerosité pour défendre la santé publique.

A la lumière de ces premiers éléments nous ne savons pas combien de temps nous allons tenir, soit parce que nous partirons de nous même lorsque la mascarade sera devenue trop insupportable, soit parce que nous serons expulsés au nom de la sérénité des travaux. Jusqu’à ce moment le Formindep s’engage à la transparence des travaux auxquels il participera et mettra en ligne régulièrement ses propres compte-rendus et la chronique du déroulement des travaux.

Le soutien citoyen dont nous pouvons nous prévaloir grâce à vous nous donne à la fois une motivation et une responsabilité exceptionnelles pour ces débats difficiles. Nous en prenons toute la mesure et tâcherons d’y être, avec d’autres, le grain de sable démocratique dans les rouages des dépendances...

A suivre !

[1et d’autres également : l’éditorial du numéro de mars 2011 de la revue 60 Millions de consommateurs consacré au Mediator° est titré : "la transparence ne suffit pas".

Commentaires répondre à cet article

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.