Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Actualités
Imprimer Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
lundi 2 avril 2012

Campagne présidentielle 2012

Les réponses des candidats à la lettre ouverte du Formindep

5 questions sur leur programme

Le 29 février 2012, le Formindep adressait une lettre ouverte à douze candidats en course pour l’élection à la présidence de la République. Il leur posait 5 questions précises pour améliorer, une fois élus, la transparence et l’indépendance de notre système de santé et réduire le risque sanitaire lié aux influences industrielles et commerciales.

Au fur et à mesure de leur réception, les réponses des candidats seront mises en ligne pour permettre à chacun de réfléchir et de choisir en toute connaissance et participer au fonctionnement d’une démocratie sanitaire active.

Accusé de réception et réponse des candidats

(cliquer sur les dates pour lire les documents)

le candidat a reçu la lettre le : et a répondu le :
Nathalie ARTHAUD 01/03/2012 21/03/2012
François BAYROU 02/03/2012
Jacques CHEMINADE 16/03/2012 11/04/2012
Dominique DE VILLEPIN 02/03/2012 ne se présente pas
Nicolas DUPONT-AIGNAN 02/03/2012 10/03/2012
François HOLLANDE 01/03/2012

22/03/2012 (2°envoi)
11/04/2012
Eva JOLY 03/03/2012
Corine LEPAGE 02/03/2012 ne se présente pas
Marine LE PEN 03/03/2012 04/04/2012
Jean-Luc MELENCHON 03/03/2012 promesse de réponse le 05/03/2012
Philippe POUTOU 03/03/2012

16/03/2012 (2°envoi)
10/04/2012
Nicolas SARKOZY 03/03/2012



Chaque question est abordée dans un tableau comparatif où les réponses recevront un commentaire sur la forme (réponse complète ou appropriée / réponse incomplète ou imprécise / réponse inexistante ou inappropriée) et non le fond (au lecteur de juger).

Première question

Quelles mesures comptez-vous prendre pour rendre efficace et opérationnelle pour les citoyens la transparence des liens d’intérêts ? Quelles mesures comptez-vous prendre pour que cette transparence soit appliquée réellement, dans la formation médicale initiale et continue des médecins, dans les medias grand public ?
le candidat extraits de ses réponses nos commentaires
Nathalie ARTHAUD pas de réponse
François BAYROU
Jacques CHEMINADE « il nous est impossible (...) de répondre à toutes (les questions) avant l’échéance cruciale du scrutin. » pas de réponse
Nicolas DUPONT-AIGNAN « manque de transparence de l’information évident (...) mettre en place un outil d’information indépendant (...) rassemblant toutes les données des médicaments et accessible gratuitement (...) » réponse incomplète - propositions imprécises
François HOLLANDE « accroître la transparence de notre dispositif de sécurité sanitaire » « ...rompre toute relation avec le secteur privé ne me semble pas souhaitable » réponse incomplète, pas de compréhension de la nécessité d’une indépendance
Eva JOLY
Marine LE PEN « application stricto-sensu de l’Article (...) L4113-13 » réponse incomplète - pas de proposition précise
Jean-Luc MELENCHON
Philippe POUTOU « la non-déclaration ou la fausse déclaration doivent être lourdement sanctionné. », « refuser la publicité grand public pour les médicaments de prescription », « refuse(r) la présence des laboratoire pharmaceutiques dans la formation initiale et continue des médecins (...), refuse(r) la visite médicale »  réponse fournie (2 pages) et appropriée
Nicolas SARKOZY

Deuxième question

Comptez-vous mettre en place un Corps d’experts sanitaires publics contrôlé par une Autorité indépendante, seul à même de garantir une expertise dégagée des intérêts des firmes pharmaceutiques ?
le candidat extraits de ses réponses nos commentaires
Nathalie ARTHAUD Oui : « s’assurer que les « arbitres » ne font pas partie des équipes qu’ils sont censés juger » réponse imprécise
François BAYROU
Jacques CHEMINADE pas de réponse
Nicolas DUPONT-AIGNAN Oui : « recrutement d’experts totalement indépendants et donc suffisamment rémunérés dont la base de travail sera : pas de plus-value thérapeutique, pas de remboursement ou prix minoré. » réponse complète
François HOLLANDE Non : « chaque organisme sanitaire doit (...) disposer d’une capacité d’expertise autonome » réponse incomplète, propostions imprécises
Eva JOLY
Marine LE PEN Non : « deux laboratoires indépendants qui correspondraient donc au corps d’experts sanitaires publics » réponse complète
Jean-Luc MELENCHON
Philippe POUTOU Oui : « dans le cadre d’une transparence totale (...) et rendre (...) facilement accessible (...) tous les compte-rendus des toutes les réunions des agences publiques »  réponse complète
Nicolas SARKOZY

Troisième question

Comptez-vous créer un véritable statut des lanceurs d’alerte en France, incitatif et protecteur ?
le candidat extraits de ses réponses nos commentaires
Nathalie ARTHAUD « mesures de sauvegarde » réponse imprécise
François BAYROU
Jacques CHEMINADE pas de réponse
Nicolas DUPONT-AIGNAN pas de réponse
François HOLLANDE « Au-delà de la question du statut des lanceurs d’alerte... » pas de réponse ou question éludée
Eva JOLY
Marine LE PEN « probablement une nécessité » réponse incomplète
Jean-Luc MELENCHON
Philippe POUTOU « donner un véritable statut juridique protecteur (...) : dispositif téléphonique ou électronique sécurisé et anonyme garantissant la sécurité (...), protection juridique renforcée du lanceur d’alerte de bonne foi, s’inspirant des législations spécifiques déjà en vigueur »  réponse complète et précise
Nicolas SARKOZY

Quatrième question

La remise en question des actions de santé publique qui ne reposent pas sur des données fiables, influencées par des conflits d’intérêts, et susceptibles de nuire à la qualité de l’information et des soins : l’exemple du dépistage systématique du cancer du sein par mammographie.

Quelles mesures comptez-vous prendre pour, comme en Grande-Bretagne, réévaluer l’intérêt de ce dépistage systématique, à l’abri des conflits d’intérêts industriels et professionnels ? Comptez-vous retirer des critères du paiement des médecins à la performance, l’incitation à ce dépistage ? Envisagez-vous un moratoire voire l’arrêt de ce dépistage ?

De façon générale, comment comptez-vous renforcer la prise de décisions sanitaires fondées sur des données scientifiques fiables et indépendantes, sans conflits d’intérêts, dans le seul intérêt de la santé de la population ?
le candidat extraits de ses réponses nos commentaires
Nathalie ARTHAUD « il faudra retirer l’industrie pharmaceutique des mains de ceux pour lesquels elle n’est qu’une source de revenus du capital » réponse incomplète - propositions imprécises
François BAYROU
Jacques CHEMINADE pas de réponse
Nicolas DUPONT-AIGNAN « nous ne manquons pas d’experts indépendants et intègres pour prendre des décisions de bon sens (...) il serait judicieux de l’avancer (le dépistage du cancer du sein chez la femme de 50 à 75 ans) de 5, voire 10 ans. » réponse incomplète et imprécise mais étonnamment et regrettablement claire pour le dépistage du cancer du sein. Avancer le dépistage du cancer du sein serait délétère pour les femmes.
François HOLLANDE pas de réponse
Eva JOLY
Marine LE PEN « créer une véritable culture de la prévention - continuer (...) pour entretenir l’habitude de la prévention et des bilans réguliers » réponse précise mais inquiétante au regard de l’argument retenu
Jean-Luc MELENCHON
Philippe POUTOU « le débat doit avoir lieu (...) », « nouvelles études plus larges (avec des) médecins, épidémiologistes, mais aussi associations de malades », « bâtir de nouvelles propositions de politique de prévention en matière de cancer du sein. », « contre le paiement à la performance (...et) à l’acte »  réponse fournie et précise
Nicolas SARKOZY

Cinquième question

Quelles initiatives comptez-vous prendre au niveau européen, pour renforcer l’indépendance et la transparence des instances sanitaires européennes comme l’EMA, et les soustraire à l’influence des firmes et des lobbies, pour le bénéfice de la santé publique au lieu de celui des intérêts industriels ?
le candidat extraits de ses réponses nos commentaires
Nathalie ARTHAUD pas de réponse
François BAYROU
Jacques CHEMINADE pas de réponse
Nicolas DUPONT-AIGNAN « lobby industriel puissant (de l’EMA) mais chaque pays garde toutefois sa propre initiative. » réponse incomplète - propositions imprécises
François HOLLANDE « La transparence et la lutte contre les conflits
d’intérêts devront (...) être renforcées »
réponse incomplète, pas de proposition
Eva JOLY
Marine LE PEN « privilégier avant tout l’indépendance nationale dans l’expertise des produits de santé » réponse incomplète - propositions imprécises
Jean-Luc MELENCHON
Philippe POUTOU « Les déclarations d’intérêts non ou mal remplies doivent être lourdement sanctionnées », « que (...) la recherche médicamenteuse, la fabrication et la commercialisation des médicaments soient (...) indépendantes des laboratoires mais aussi des Etats (... et) retirées de la sphère du profit (...) pour devenir un bien commun universel »  réponse fournie et précise
Nicolas SARKOZY

Commentaires répondre à cet article

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.

  • lundi 2 avril 2012 - par dominique dupagne Repondre

    Les réponses des candidats à la lettre ouverte du Formindep

    "D’abord ils vous ignorent, puis vous raillent, puis vous combattent, puis vous gagnez"

    Gandhi

    Il suffit donc d’être un peu patient. Cette absence de réponse à l’un des principaux collectifs citoyens et professionnels de la santé est typique du monde politique dont les yeux restent rivés sur les médias.

  • mercredi 11 avril 2012 - par Bergès Jean-Claude Repondre

    Les réponses des candidats à la lettre ouverte du Formindep

    Interpellé par la non réponse du candidat du Front de Gauche, je suis allé voir leur programme.
    Il suffi de le lire et on trouve pages 22 à 24 ce dont nous avons besoin. Et notamment sur une de nos préoccupations majeures : la formation :
    Page 25 on lit : " Nous libérerons la recherche pharmaceutique de la soumission aux marchés et aux laboratoires en mettant en place un pôle public du médicament avec au moins une entreprise publique qui interviendra sur la recherche, la production et la distribution des médicaments.
    Ce pôle public :
    produira une partie des médicaments ;
    - contrôlera le système de sécurité des médicaments, leur mise sur le marché et leur prix ;
    - sera doté de pouvoirs de sanction à l’égard des laboratoires qui manqueraient à leur devoir de sécurité sanitaire ;
    - relancera la recherche publique et fera adopter une charte incluant le devoir de recherche sur les médicaments dits « non rentables ».
    Nous redonnerons à la santé publique, à la promotion de la santé et à la prévention, les moyens qui leur font défaut,
    notamment en matière d’étude et de recherche. Nous répondrons à l’exigence de sécurité sanitaire avec un vrai
    contrôle démocratique et une mobilisation permanente de tous les acteurs.
    Les ARS seront supprimées. L’ensemble des dispositions en faveur de la santé sera mis en oeuvre par des instances
    regroupant les personnels et les professionnels, les élu(e)s et les citoyen(ne)s."

    Les autres questions sont aussi abordées. On peut lire ce document en ligne :
    http://www.lepartidegauche.fr/system/documents/docs-pg-humain_dabord.pdf

    Bien amicalement,

    Jean-Claude Bergès
    Adhérent du FormIndep