Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Actualités
Imprimer Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
mercredi 14 février 2007

Tuée à 4 ans par le "Docteur Knock"

« Tout bien portant est un malade qui s’ignore », proclamait le Docteur Knock dans la pièce de Jules Romain. Ce fait divers illustre dramatiquement les dérives sociales, médicales et commerciales qui conduisent à la médicamentation et à la médicalisation de toute existence humaine, dès le plus jeune âge.

Aux Etats-Unis, un médecin psychiatre a diagnostiqué chez une enfant de 28 MOIS (sic !) un syndrome d’hyperactivité et un autre trouble psychiatrique appelé trouble bipolaire alternant phases de dépression et d’euphorie. Il lui a alors prescrit :
- de la clonidine (antihypertenseur utilisé hors indication dans le traitement de l’hyperactivité ;
- un neuroleptique, la quétiapine (Seroquel®) ;
- et du divalproate (Dépakote®) médicament utilisé dans le traitement des troubles bipolaires, dérivé d’un antiépileptique.

L’enfant a été retrouvée morte à l’âge de 4 ans par surdose médicamenteuse, et les parents inculpés d’empoisonnement.

Selon des médecins de l’hôpital, le traitement était approprié.

A noter que son frère de 11 ans et sa soeur de 6 ans bénéficiaient des mêmes diagnostic et traitement.

Voir les articles en anglais du Boston Globe et du Boston Channel

Commentaires

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.

  • jeudi 23 mai 2013 - par Mathilde Pommier Repondre

    Tuée à 4 ans par le "Docteur Knock"

    Et le médecin n’est pas mis en cause ?